Amazonia


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les nez rouges

Aller en bas 
AuteurMessage
coeur d'ocean
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 275
Age : 39
Localisation : france
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Les nez rouges   Lun 17 Avr - 0:31

hehe, daima a encore frappé. suite a son excellent article sur les cardinalis, il vient d'ecrire un super article sur les nez rouges....


Les « Nez rouges »



Les « nez rouges » sont parmi les plus populaires des Characidae. Ce qui est très appréciable chez eux, c’est qu’ils nagent quasiment tout le temps en rang serrés, contrairement aux autres Characidae comme les Cardinalis qui tendent à se disperser dans le bac pour ne se regrouper qu’en cas de danger imminent. Un banc de ces poissons qui parcourt l’aquarium à toute vitesse ne laisse pas indifférent! Rien de tel pour animer un aqua amazonien qu’une dizaine de nez rouges.
Il faut savoir qu’il existe trois (et peut être bientôt plus...) espèces de nez rouges (Hemigrammus bleheri, Hemigrammus rhodostomus et Petitella georgiae), qui n’ont pas les mêmes besoins en eau. On verra après les différences entre ces espèces et leurs exigences..

Historique
La découverte de ce poisson remonte avant 1924, des Hemigrammus rhodostomus sont pêchés, mais ils mouraient rapidement dans les aquariums de ceux qui l’essayaient. Ses besoins n’étant pas bien cernés, le poisson ne se montrait pas vraiment sous son vrai jour...
En 1924 Ahl mène des travaux sur ce poisson et parvient à cerner ses besoins en matière d’eau.
En 1956 on rencontre des nez rouges dont la coloration rouge est plus prononcée. On décide de différencier ce nouveau poisson, on les nomme alors Hemigrammus bleheri (un clin d’œil à Bleher, qui a été d’une aide indispensable dans cette différenciation, en important des spécimens de bleheri)
Puis vient 1964 et la découverte d’un troisième poisson, plus grand,moins rouge, et aussi plus fragile : on le classifie sous Petittella georgiae.

Le milieu d’origine
Nos trois poissons n’habitent pas aux mêmes endroits... Tous peuplent néanmoins le même style de biotope: des eaux noires peu brassées, ne portant quasiment pas de plantes immergées (quelques Echinodorus et des Sagittaria au plus... et des plantes flottantes). Le fond est couvert de feuilles d’arbres qui se décomposent doucement, les rives sont habillées par des racines et des branches tombées à l’eau. On les trouve là en bancs d’une centaine de poissons, parfois plus.
Hemigrammus bleheri est représenté en Colombie dans le Vichada, rio Vita (un affluent du rio Orinoco). Il cohabite avec des Dicrossus, des poissons crayons, quelques Apistogramma.
Le rhodostomus a une aire de répartition très différente. Présent en Colombie dans le Vichada, il cohabite avec les cardinalis et les ramirezi, d’autres apistos. Au Venezuela on le trouve dans le même habitat que les guppies. Petitella georgiae vit dans la region Amazonas, aux cotés des neons innesi et apisto agassizi.

Classification
Un Characidae ! Ce qui implique une vie en groupe de 6 au moins pour ce poisson, dans les plus petits volumes.

Description et différences des 3
Il ne faut pas confondre les 3 espèces... toutes trois sont caractérisées par un corps en longueur, une tête rouge et les dessins noirs et blancs de la queue. Les 3 especes nagent en rangs serrés, aussi un banc de 10 est du plus bel effet, leur nage est rapide. Une petite armée de soldats au nez rouge en somme...

Hemigrammus bleheri : La tache rouge s’étend jusque derrière son œil, jusque les opercules. De plus, on remarquera que les extremités de sa nageoire caudale sont incolores. Les motifs de la queue ne se prolongent pas sur le corps. Il atteint 4.5 cm. Il demande une eau plutôt aux alentours de 27°C

Hemigrammus bleheri, photo de Daima


Hemigrammus rhodostomus : Le motif de la queue se prolonge sur le corps, formant une ligne sombre. La tache rouge s’arrête juste derrière l’œil. La caudale est quasi noire mais les extremités sont incolores. La temperature de maintenance est de 25 à 29°C. Il atteint egalement 4.5 cm.

Petitella georgiae : La tache rouge s arrête à l’œil. La caudale est quasiment toute noire et ses bouts sont noirs. Le motif de la caudale se prolonge sur le corps. Il prefere l’eau de 22 à 25°C. Il peut atteindre 6 cm.

Eau
Les trois especes demandent des temperatures differentes, mais les autres parametres coïncident à peu près. Ils demandent une eau très douce et acide (GH de 1 à 6 ) pH 6.5.
Ils sont extrêmement vulerables en presence de nitrirtes et nitrates, l’hygiène doit être rigoureuse. On change 20 % de l’eau par semaine au moins. Il faut être prudent sur ls changements d’eau, ils n’aiment pas trop les differences de parametres. L’acclimatation est délicate, il faut qu’elle soit bien gérée. Elle doit être faite tout en douceur.
Ils aiment nager dans les remous calmes de l’eau, sans pour autant apprécier la vie en torrent!

Nourriture
Ils sont friands d’insectes et d’artemia. Les distributions de vivant les rendent frénétiques, ce sont des chasseurs très habiles.
Ils aiment moins les paillettes, mais ils en mangent tout de même. En somme, donnez leur du vivant et du congelé aussi souvent que vous pourrez

Comportement
Sa grande exigeance avec l’eau est la vie en banc. 8 individus ne sont pas de trop. Avec ses semblables il se montre plus actif. Autrement il cherche la compagnie d’autres characidae.
Il est fait pour cohabiter avec des poissons qui ne risquent pas de s’en nourrir. Soyez prudents en le mettant avec des scalaires et des discus. Le sol est occupé par des Loricariidae et de petits cichlidae, la surface occupée par des poissons hachettes et autres poissons crayons ...
Il est très pacifiqque envers les autres espèces.

Repro
Elle n’est pas très fréquente. Il faut un petit bac de 30 L en eau douce et acide. On pourra employer la même méthode qu’avec le cardinalis.
http://amazonia.naturalforum.net/viewtopic.forum?p=57#57

En aquarium
Bien qu’il soit petit, son activité incessante et son mode de vie gregaire imposent un volume minimal de 70 L. Dans ce volume on pourra accueillir 10 bleheri. Prevoyez plutôt 100 L pour les Petitella...
On peut leur adjoindre un couple de Cichlide nains, ou alors quelques Corydoras supportant les eaux chaudes.... Un filtre de 150 L/h, assure le passage de l eau sur de la mousse, du perlon et des ceramiques. Il est utile de terminer avec de la tourbe.
On peut planter de Sagittaria, Ceratophyllum, Ceratopteris, Vallisneria... les petites Echinodorus sont également bienvenues. Des racines seront la base du decor. Quand ces poissons passent devant une racine sombre, c’est du plus bel effet ! Il faut bannir toute source de calcaire dans le decor, cela va de soi...
Dans un volume plus important on peut leur adjoindre des guppies, des Carnegiella, une autre espèce de tetras, des Ancistrus... Et au-delà de 300 L on pense aux discus, aux scalaires...
Pour Petitella georgiae il est intéresssant de l’adjoindre à Paracheirodon innesi et des Corydoras, ainsi que des Apistos aimant l’eau à 24 °C.

Citation :
En résumé
Les nez rouges

? Taille: 4.5 cm pour le bleheri, 5 pour le rhodosomus, 6 pour le Petitella.
? Origine: Brésil, Colombie, Vénézuela
? Eau douce et acide, autour de 26°C pour les Hemigrammus, le Petitella préférera 23 °C.
? Comportement très sociable, il doit vivre en banc. Il est actif dans de bonnes conditions de maintenance.
? Reproduction plutôt difficile
? A associer à d’autres poissons amazoniens calmes qui ne risquent pas de le manger.
? Prix: le georgiae est rare en animalerie. Souvent on l'aura dans un lot de rhodostomus... le prix d'un Hemigrammus bleheri avoisine 2.50 l'unité.
? Bac planté ou non, l’important est qu’il dispose de cachettes.

Les photos!
Hemigrammus bleheri

_________________
Les seules choses insondables, sont la betise humaine et la mechanceté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amazonia.naturalforum.net
 
Les nez rouges
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poil de chat et points rouges sur mes lactiques
» Pérouges
» Taches rouges/orangées sur les feuilles de poiriers (Williams)
» Elaeagnus philippensis, petits fruits rouges pour la Toussaint
» varietes de betteraves rouges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amazonia :: Divers :: Articles des membres-
Sauter vers: